Vóden - Polskanitsa (Digitale)

11226N

Basé en Bretagne, Vóden réunit Marguerite Lersteau au nyckelharpa et David Sévérac à la vielle à roue.

Leur duo – sensible et détonant- interprète un répertoire traditionnel et composé, dans la lignée de leurs influences scandinaves et balkaniques, à travers deux instruments anciens souvent méconnus auxquels s’ajoutent des touches de chant et de kavals.

Sonnant comme une seule entité, parfois comme mille, l’illusion est donnée par les mélodies et les accords qui s’entrecroisent autour de toutes leurs cordes frottées, tantôt avec douceur ou beaucoup d’énergie.

De Suède en Macédoine, de la polska à la kopanitsa, ils donnent à écouter leur attirance commune pour l’exploration des musiques populaires et la recherche du rythme.

C’est en 2015 que Marguerite Lersteau et David Sévérac font connaissance en musique à travers des sessions où ils font sonner ensemble leur deux instruments cousins : le nyckelharpa et la vielle à roue.

Venant tous deux de l’univers des musiques traditionnelles à danser, ils échangent un répertoire de mazurkas, scottish, valses, bourrées, ronds de St Vincent, …

Ils partagent également rapidement une attirance commune pour les musiques du bassin méditerranéen et des Balkans, se nourrissant des mêmes influences que peuvent représenter les projets de la famille Chemirani, les projets du multi-instrumentiste Éfrén López ou bien encore les nombreux enregistrements de collectage des musiques de Turquie, de Grèce, de Bulgarie…

A partir de 2017 Marguerite se passionne pour l’étude des musiques à danser de Suède et de Norvège et bénéficie d’un accompagnement délivré par Eléonore Billy.

Au printemps 2018, David et Marguerite expriment une volonté de vouloir rassembler au cœur d’un même répertoire leurs influences scandinaves et balkaniques. Vóden voit le jour et donnera son premier concert l’été de la même année.

Aujourd’hui leur esthétique s’étoffe avec l’ajout de quelques pièces chantées et jouées aux kavals bulgare et anatolien.

Plus de détails

8,33 €

Fiche technique

Artiste(s) Marguerite Lersteau (Nyckelharpas, Voix, Flûte harmonique, Klasik kemençe turc) | David Sévérac (Vielle à roue alto, Kaval bulgare et anatolien, Daf, Tympanon, Voix)
Titres 1. Drömmaren | 2. Koukounoudha | 3. Gökpolska | 4. Bistrishka kopanitsa | 5. Kanakista sou tragoudo | 6. Gunga vals / Vals efter ola nilsson lans | 7. Buenek | 8. Cerberus
Titres (suite) 9. Vals efter Hakan Johansson | 10. Yarim derdini ver bana | 11. Wednes | 12. Evertsberg gamla brudmarsch efter Pal Karl Persson
Type de Support Numérique
Label Sublime Bazar
Date de sortie Juillet 2021

En savoir plus

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Vóden - Polskanitsa (Digitale)

Vóden - Polskanitsa (Digitale)

Basé en Bretagne, Vóden réunit Marguerite Lersteau au nyckelharpa et David Sévérac à la vielle à roue.

Leur duo – sensible et détonant- interprète un répertoire traditionnel et composé, dans la lignée de leurs influences scandinaves et balkaniques, à travers deux instruments anciens souvent méconnus auxquels s’ajoutent des touches de chant et de kavals.

Sonnant comme une seule entité, parfois comme mille, l’illusion est donnée par les mélodies et les accords qui s’entrecroisent autour de toutes leurs cordes frottées, tantôt avec douceur ou beaucoup d’énergie.

De Suède en Macédoine, de la polska à la kopanitsa, ils donnent à écouter leur attirance commune pour l’exploration des musiques populaires et la recherche du rythme.

C’est en 2015 que Marguerite Lersteau et David Sévérac font connaissance en musique à travers des sessions où ils font sonner ensemble leur deux instruments cousins : le nyckelharpa et la vielle à roue.

Venant tous deux de l’univers des musiques traditionnelles à danser, ils échangent un répertoire de mazurkas, scottish, valses, bourrées, ronds de St Vincent, …

Ils partagent également rapidement une attirance commune pour les musiques du bassin méditerranéen et des Balkans, se nourrissant des mêmes influences que peuvent représenter les projets de la famille Chemirani, les projets du multi-instrumentiste Éfrén López ou bien encore les nombreux enregistrements de collectage des musiques de Turquie, de Grèce, de Bulgarie…

A partir de 2017 Marguerite se passionne pour l’étude des musiques à danser de Suède et de Norvège et bénéficie d’un accompagnement délivré par Eléonore Billy.

Au printemps 2018, David et Marguerite expriment une volonté de vouloir rassembler au cœur d’un même répertoire leurs influences scandinaves et balkaniques. Vóden voit le jour et donnera son premier concert l’été de la même année.

Aujourd’hui leur esthétique s’étoffe avec l’ajout de quelques pièces chantées et jouées aux kavals bulgare et anatolien.