Vox Bigerri - Jorn

11075

Nouveau produit

POLYPHONIES DES PYRÉNÉES : BIGORRE, BÉARN ET PAYS BASQUE. CHANTS DE CONVIVIALITÉ.
« Le petit rêve candide de quatre chanteurs ». C'est ainsi que Pascal Caumont, ainé et leader de VOX BIGERRI présente Jorn, le titre d'ouverture de leur nouvel album, qui lui a donné son nom et signifie « jour » en occitan. Avec ses complices Bastien Zaoui (basse), Régis Latapie (mélodie comme lui) et Fabrice Lapeyrere (haute), ils constituent l'une des formations de référence des polyphonies occitanes. Comme souvent dans les musiques traditionnelles, être bien ancrés dans un terroir et son histoire (les Pyrénées en l'espèce) ne signifie nullement un repli sur soi, encore moins un rejet de l'autre. Au contraire. Encore une fois, c'est le son qui est à l'honneur ici.

12,50 €

Fiche technique

Artiste(s) Pascal Caumont (Voix) | Fabrice Lapeyrere (Voix) | Régis Latapie (Voix) | Bastien Zaoui (Voix)
Titres 1. Jorn | 2. Sendèrs de tèrra nera | 3. Lo purmèr de març | 4. Me promenant à l'ombrage | 5. La nòvis n'a la corona li tomba | 6. Sanctus - benedictus
Titres (suite) 7. Lo primtemps qu'ei arribat | 8. Aquesta neit n'èi hèit un rève | 9. Montsegur | 10. La cançon de grangèr | 11. La canta d'abitenh | 12. Kyrie eleison | 13. Strange fruit
Type de Support CD
Label Le Fil
Date de sortie Octobre 2020
Code Barre 3521383462355

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Vox Bigerri - Jorn

Vox Bigerri - Jorn

POLYPHONIES DES PYRÉNÉES : BIGORRE, BÉARN ET PAYS BASQUE. CHANTS DE CONVIVIALITÉ.
« Le petit rêve candide de quatre chanteurs ». C'est ainsi que Pascal Caumont, ainé et leader de VOX BIGERRI présente Jorn, le titre d'ouverture de leur nouvel album, qui lui a donné son nom et signifie « jour » en occitan. Avec ses complices Bastien Zaoui (basse), Régis Latapie (mélodie comme lui) et Fabrice Lapeyrere (haute), ils constituent l'une des formations de référence des polyphonies occitanes. Comme souvent dans les musiques traditionnelles, être bien ancrés dans un terroir et son histoire (les Pyrénées en l'espèce) ne signifie nullement un repli sur soi, encore moins un rejet de l'autre. Au contraire. Encore une fois, c'est le son qui est à l'honneur ici.