Eléonore Biezunski | Stephen Harrison | Piotre Odrekhivskyy | Michel Schick - Yerushe Heritage

20389

Yerushe, qui signifie héritage en yiddish, fait revivre des pans entiers de la chanson yiddish qui sommeillaient dans les archives européennes et américaines. Un travail de résurrection passionnant qui nous fait découvrir des musiques instrumentales dansantes et des chansons nostalgiques et plein d'humour...

Télérama.fr "À l'écoute du disque, il y a, dans la voix d'Eléonore Biezunski, dans ses chants yiddish exhumés d'un folklore ancien, dans ses accents joyeusement gutturaux et ses
lenteurs véhémentes pour raconter le petit peuple qui pleure, qui trime ou qui prie, une expressivité aussi émouvante que réjouissante. (...)" Anne Berthod.

Plus de détails

11,67 €

Fiche technique

Artiste(s) Stephen Harrison | Piotr Odrekhivskyy | Michel Schick | Eléonore Biezunski
Titres 1. A volich | 2. Meydelekh un vaybelekh | 3. Skotshne vinnitsa | 4. Oy shtil un ruik | 5. Fin mayn mamelyu (buenos aires) | 6. Redl n°5
Titres (suite) 7. Barkagan's dobriden | 8. Sher | 9. Yoyne hanoyvi | 10. Volekhl | 11. Ikh hob nisht keyn shande | 12. Redl n°7 | 13. Vos shloft ir ? | 14. Hostu mikh lib
Type de Support CD
Label Absilone
Date de sortie Mars 2017
Code Barre 3770004366460

En savoir plus

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Eléonore Biezunski | Stephen Harrison | Piotre Odrekhivskyy | Michel Schick - Yerushe Heritage

Eléonore Biezunski | Stephen Harrison | Piotre Odrekhivskyy | Michel Schick - Yerushe Heritage

Yerushe, qui signifie héritage en yiddish, fait revivre des pans entiers de la chanson yiddish qui sommeillaient dans les archives européennes et américaines. Un travail de résurrection passionnant qui nous fait découvrir des musiques instrumentales dansantes et des chansons nostalgiques et plein d'humour...

Télérama.fr "À l'écoute du disque, il y a, dans la voix d'Eléonore Biezunski, dans ses chants yiddish exhumés d'un folklore ancien, dans ses accents joyeusement gutturaux et ses
lenteurs véhémentes pour raconter le petit peuple qui pleure, qui trime ou qui prie, une expressivité aussi émouvante que réjouissante. (...)" Anne Berthod.