Quatuor Balkanes & David Bruley - Balkanes sefarades

20388

Fort de leur expérience du chant bulgare, le quatuor Balkanes, accompagné de David Bruley (percussions) et Edmond Ghrenassia (clarinette), crée un répertoire polyphonique à partir de chants traditionnels judéo-espagnols, sur lesquels vont s'imbriquer des chants bulgares traditionnels, présentant des modes et des thématiques similaires. Ainsi, par exemple, à un chant séfarade qui met en scène le dialogue entre une mère et une fille (Hija mia), la mère priant sa fille malheureuse en amour de ne pas se jeter à la mer, répond un chant bulgare où une jeune femme supplie sa mère de ne pas la marier trop tôt (Molih ta)... Cette interaction musicale entre les cultures séfarade et bulgare offre une vision renouvelée du chant judéo-espagnol.

Plus de détails

11,67 €

Fiche technique

Artiste(s) Milena Jeliazkova | Martine Sarazin | Marie-Madeleine Scaglia | Milena Roudeva
Invité(e)(s) David Bruley (Percussions) | Edmond Ghrenassia (Clarientte)
Titres 1. Hija mia / molih ta, maïtcho | 2. Ven ermoza / daï be, tchitcho | 3. Misirlu / zamoerknaya | 4. Morenika / kojilyo pissan l cheryan | 5. Yedi kule | 6. Usküdar'a / tcherni otchi | 7. Abenamar / messetchko
Titres (suite) 8. Los kaminos de sirkedji / ta chot mi e, miloï mamo i drago | 9. Yo hanina, tu hanino / sbiraïte se na horoto | 10. Me estas mirando / lale li si, zyoumbyoul li si | 11. Noches, noches / ela, mome, ela, doucho
Type de Support CD
Label Institut européen des musiques juives
Date de sortie Mars 2017
Code Barre 3770004366446

En savoir plus

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Quatuor Balkanes & David Bruley - Balkanes sefarades

Quatuor Balkanes & David Bruley - Balkanes sefarades

Fort de leur expérience du chant bulgare, le quatuor Balkanes, accompagné de David Bruley (percussions) et Edmond Ghrenassia (clarinette), crée un répertoire polyphonique à partir de chants traditionnels judéo-espagnols, sur lesquels vont s'imbriquer des chants bulgares traditionnels, présentant des modes et des thématiques similaires. Ainsi, par exemple, à un chant séfarade qui met en scène le dialogue entre une mère et une fille (Hija mia), la mère priant sa fille malheureuse en amour de ne pas se jeter à la mer, répond un chant bulgare où une jeune femme supplie sa mère de ne pas la marier trop tôt (Molih ta)... Cette interaction musicale entre les cultures séfarade et bulgare offre une vision renouvelée du chant judéo-espagnol.