Sourdure - De mort viva Agrandir l'image

Sourdure - De mort viva

24839

Nouveau produit

Construit comme un jeu de tarot inventé, l'album De Mòrt Viva explore l’idée d’un paganisme contemporain en dix odes jubilatoires, humoristiques et spirituelles. L’occitan auvergnat s’impose au crachoir, déployant son maillage métaphorique et polysémique, empreint de la candeur particulière d’une langue nouvellement acquise. La mélodie naît du mot, le poème enfante la chanson, dans une forme qui pourrait rappeler de loin et sans l’érudition, le trobar, l'art des troubadours. Dans cet album-jeu chaque morceau décrit une situation possible, avec ses émotions et ses enjeux types, ses systèmes de forces souvent réversibles et dont le sens échappe à la pensée manichéenne. Puisant dans les figures sans âge du Carnaval, ces dix chansons arcanes apporteront peut-être à nos consciences de quoi penser autrement les préoccupations contemporaines. Toujours hybride et exploratoire, la musique de Sourdure se révèle ici sous un visage neuf. Exosquelette ou révélateur chimique, l’électronique se camoufle dans les aspérités de la chanson comme pour en troubler les contours. Emportée par une armada de percussions et d’instruments à vent, la voix prend naturellement sa place forte, susurrant, savourant la langue d’oc comme un vin macéré.

Plus de détails

10,83 €

Fiche technique

Artiste(s) Ernest Bergez
Invité(e)(s) Laurent Boithias (Vielle à roue) | Eloïse Decazes (voix , concertina) | Josiane Guillot (Voix) | Wassim Halal (Daf) | Maud Herrera (Voix)
Invité(e)(s) (Suite) Elisa Trébouville (Banjo, Voix) | Amélie Pialoux (Cornet à bouquin, Trompettes anciennes) | Jacques Puech (Cabrette)
Titres 1. Trevia | 2. Rondalèira | 3. La Rupture | 4. Na Festa | 5. Clavar Cavar | 6. Tota Perta | 7. L’Ivern daus Astres | 8. La Creiatura | 9. Nostra Foeira | 10. Vespres dau Raibar
Type de Support CD
Label Pagans | Muraille Music
Date de sortie Avril 2021
Code Barre 3516628335525

En savoir plus

V-una annada claus chès se, v-una annada de creacion. Coma la vacha foai le vedèl, Sourdure a foait le disc, un viatge diens l'ola sonora de l'Ernest le facinèir.
'Na votz de còps clara, de còps coma la crida d'un muselim. De brus de çai, de ramagilhas de melodia de lai, mesclats. Le chin d'una viela man dreita, 'na fiara trompeta - fugesse de corgola – man mansa. De sons gafets e de sons raides corduts ensems.
« Campes ton camp dans un enclos aux fers gardés » . Clarament, quela emardacion d'embarament passèt par aquí, a-sus naut, a la cima de la velha viala de Tiern. 
'Bei son escritura talhada 'ma le fiau d'una lama, Sourdure nos parla de la ruptura, de la surprisa de veire tot par un còp le monde s'arrestar. Nos parla de nòstra paur de ne'n jamoai veire la fin maugrat nòstra colera. E dit sobretot l'enveja totjorn moai fòrta de viure, de pamparinar, d'amar.
E se era le Sant Joanis o ben le Dosgilbert d'avora que los bitòres piton pus, le chansonaire nòu d'una viala endermida que se soven pus dau plaser de biure bon vin, que siatge par reire o purar ?
Non pas. Sourdure es moai qu'un ciutadan espiant son epòca de sa fenestra. Sab la litteratura coma le populare, sab son Melhau (« A tota perta sa rason foaita, a tota rason fòrça cresença ») coma sas vira-lenga que valon moai par lhur candença, fuguesse la d'un rap american, que par las istoeras que conton (Clavar, cavar). Sab la derision de las vespres que aicí se font moai poeticas que de costuma, coma le contengut de nòstras budalhas quant la lucididat nos prend.

 Laurenç BÒSTIAS

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Sourdure - De mort viva

Sourdure - De mort viva

Construit comme un jeu de tarot inventé, l'album De Mòrt Viva explore l’idée d’un paganisme contemporain en dix odes jubilatoires, humoristiques et spirituelles. L’occitan auvergnat s’impose au crachoir, déployant son maillage métaphorique et polysémique, empreint de la candeur particulière d’une langue nouvellement acquise. La mélodie naît du mot, le poème enfante la chanson, dans une forme qui pourrait rappeler de loin et sans l’érudition, le trobar, l'art des troubadours. Dans cet album-jeu chaque morceau décrit une situation possible, avec ses émotions et ses enjeux types, ses systèmes de forces souvent réversibles et dont le sens échappe à la pensée manichéenne. Puisant dans les figures sans âge du Carnaval, ces dix chansons arcanes apporteront peut-être à nos consciences de quoi penser autrement les préoccupations contemporaines. Toujours hybride et exploratoire, la musique de Sourdure se révèle ici sous un visage neuf. Exosquelette ou révélateur chimique, l’électronique se camoufle dans les aspérités de la chanson comme pour en troubler les contours. Emportée par une armada de percussions et d’instruments à vent, la voix prend naturellement sa place forte, susurrant, savourant la langue d’oc comme un vin macéré.