Sourdure - L'esprova

24828

Nouveau produit

UN TRAVAIL SONORE HYBRIDE, À LA CROISÉE DES CHEMINS ENTRE EXPÉRIMENTATION ET MUSIQUE TRADITIONNELLE.

« Comment contribuer à donner une forme à la musique de demain? Par exemple en revisitant le répertoire traditionnel occitan comme la plus moderne des musiques, en la confrontant à la musique électronique de pointe. De l'inouï totalement futuriste qui met les deux pieds dans le plus lointain passé. »
Le son du jour - Libération

Sous le nom de Sourdure, Ernest Bergez développe un travail sonore hybride, à la croisé des chemins entre expérimentation et musique traditionnelle. Prenant le répertoire traditionnel du Massif Central comme matière première, il combine le violon et le chant à des dispositifs électroniques. Airs à danser et chants en Occitan ou en Français sont digérés et fondus dans de formes personnelles et bricolées. Sur disque comme en concert, la podorythmie, battue des pieds accompagnant les airs à danser, prend une place centrale.

Plus de détails

11,67 €

Fiche technique

Artiste(s) Ernest Bergez
Titres 1. L'escribota | 2. Oiseau creusé | 3. Un jorn d'aquesta prima | 4. Lo soqueton / la machine mauve | 5. Passa aqui / çai son venguts | 6. L'entendu | 7. La jolie flamande | 8. Pour faire une robote | 9. La bufeta negra
Type de Support CD
Label Les disques du festival permanant
Date de sortie Mai 2018
Code Barre 3521383448267

En savoir plus

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Sourdure - L'esprova

Sourdure - L'esprova

UN TRAVAIL SONORE HYBRIDE, À LA CROISÉE DES CHEMINS ENTRE EXPÉRIMENTATION ET MUSIQUE TRADITIONNELLE.

« Comment contribuer à donner une forme à la musique de demain? Par exemple en revisitant le répertoire traditionnel occitan comme la plus moderne des musiques, en la confrontant à la musique électronique de pointe. De l'inouï totalement futuriste qui met les deux pieds dans le plus lointain passé. »
Le son du jour - Libération

Sous le nom de Sourdure, Ernest Bergez développe un travail sonore hybride, à la croisé des chemins entre expérimentation et musique traditionnelle. Prenant le répertoire traditionnel du Massif Central comme matière première, il combine le violon et le chant à des dispositifs électroniques. Airs à danser et chants en Occitan ou en Français sont digérés et fondus dans de formes personnelles et bricolées. Sur disque comme en concert, la podorythmie, battue des pieds accompagnant les airs à danser, prend une place centrale.