Kemener | Ripoche | Rouillard | Weber - Tuchant e erruo an hanv Bientôt l'été

10983

Nouveau produit

Ce projet s’inscrit dans la tradition de l’accompagnement de la voix, dans le respect de la musique bretonne transmise de manière orale et de la musique savante du 17° siècle, dans un répertoire profane et sacré. Il est essentiel de souligner les liens étroits entre ces héritages dans la structuration même de la musique en genres, qui peuvent se définir comme suit : narratif, dansé et sacré. Le style déclamatoire mais chanté du récitatif français utilisé dans la cantate profane ou l'opéra est tout à fait comparable à  la gwerz ; les danses sont agencées en « suites » par les compositeurs comme les musiciens bretons organisent la progression de leurs musiques à danser ; la fonction religieuse de la musique est quant à elle universellement partagée. La force de ces connexions amène alors à repenser un clivage devenu radical entre musique profane et savante et à décloisonner ces espaces artificiels et anachroniques au profit d'usages de la musique si bien illustrés dans ce disque.

Plus de détails

12,50 €

Fiche technique

Artiste(s) Yann-Fanch Kemener (Voix) | Aldo Ripoche (Viole) | Ruth Weber (Violon, Violon alto) | Florence Rouillard (Clavecin)
Titres 1. Bopte pasan er ger man |2. Tuchant e erruo an hanv | 3. Air | 4. An oed a driwerc'h vle | 5. Na peus ket gwelet e neb tu? | 6. Me m'eus maget ur verc'h | 7. Glac'har a garantez | 8. Ar mab prodig | 9. Chaconne
Titres (suite) 10. Iwannig Projag | 11. Sicilienne | 12. Miliner Pondi | 13. Zantez Rajé | 14. Ar gwarad bihan | 15. Ne ouiet ket c'hwi nehin
Type de Support CD
Label Buda Musique
Date de sortie Septembre 2008
Code Barre 3259130177473

En savoir plus

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Kemener | Ripoche | Rouillard | Weber - Tuchant e erruo an hanv Bientôt l'été

Kemener | Ripoche | Rouillard | Weber - Tuchant e erruo an hanv Bientôt l'été

Ce projet s’inscrit dans la tradition de l’accompagnement de la voix, dans le respect de la musique bretonne transmise de manière orale et de la musique savante du 17° siècle, dans un répertoire profane et sacré. Il est essentiel de souligner les liens étroits entre ces héritages dans la structuration même de la musique en genres, qui peuvent se définir comme suit : narratif, dansé et sacré. Le style déclamatoire mais chanté du récitatif français utilisé dans la cantate profane ou l'opéra est tout à fait comparable à  la gwerz ; les danses sont agencées en « suites » par les compositeurs comme les musiciens bretons organisent la progression de leurs musiques à danser ; la fonction religieuse de la musique est quant à elle universellement partagée. La force de ces connexions amène alors à repenser un clivage devenu radical entre musique profane et savante et à décloisonner ces espaces artificiels et anachroniques au profit d'usages de la musique si bien illustrés dans ce disque.