Arnaud Bibonne - Bohaussac Agrandir l'image

Arnaud Bibonne - Bohaussac

10797

Nouveau produit

Arnaud Bibonne, grand joueur de boha, la cornemuse des landes de Gascogne, éprouve un jour une immense émotion : la découverte du son des cornemuses anciennes des landes de Gascogne, au tempérament inégal, que Jacques Baudoin propose d’appeler Bohaussac, pour la différencier de la boha, mot qu’il réserve aux instruments tempérés issus du renouveau folk des années 1970.
Attention ! Cette émotion est contagieuse…

Plus de détails

12,50 €

Fiche technique

Artiste(s) Arnaud Bibonne (Bohaussac)
Artiste(s) (Suite) Marthe Tourret (Violon) | Lucien Pillot (Vielle à roue) | Camille Raibaud (Violon) | Simon Guillaumin (Vielle à roue) | Jacques Baudoin (Violon) | Marcel Pérès (Orgue)
Titres 1. Trempatz la sopa los cosinèirs | 2. Au jardin de mon pair bon viva l’amor, que i a nau irangèrs / Rondeau d’après Fernand Tarrit | 3. Mazurka d’après Ernest Lurde | 4. Los esclops de le Catrineta lo bon Diu que les i’a crompats
Titres (suite) 5. Trop trop s’ièra luuat lo moine | 6. Marche nuptiale / Courante d’après Fernand Tarrit | 7. A l’entorn de ma maison / Devath lo pè n’èi nau junquets
Titres (suite) 8. Com canterà lo mèrle se n’a pas bèc / Las damas deu borg s’i an jogat tot l’argent / Guardèvi nau vacas | 9. Scottish d’après Lothaire Mabru | 10. Borregada d’après Léa Saint-Pé | 11. Valse d’après Lothaire Mabru
Titres (suite) 12. Tricotet a l’aiga a l’aiga / Caterineta deu peu ro | 13. En ‘questa dança ne n’èm que nau | 14. A la borda qu’i a nau pans | 15. Nos n’èram nau ahromigas
Titres (suite) 16. Valse à l’orpheline | 17. Dens la chapèla i a un bèth arram i a un bèth arram nau anjolics /Lo moine qu’a nau vacotas / L’ahromiga m’i nhaca lo pè
Type de Support CD
Label AEPEM
Date de sortie Juillet 2018

En savoir plus

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Arnaud Bibonne - Bohaussac

Arnaud Bibonne - Bohaussac

Arnaud Bibonne, grand joueur de boha, la cornemuse des landes de Gascogne, éprouve un jour une immense émotion : la découverte du son des cornemuses anciennes des landes de Gascogne, au tempérament inégal, que Jacques Baudoin propose d’appeler Bohaussac, pour la différencier de la boha, mot qu’il réserve aux instruments tempérés issus du renouveau folk des années 1970.
Attention ! Cette émotion est contagieuse…