Musique En Friche - Les arbres ont bougés pendant la nuit Agrandir l'image

Musique En Friche - Les arbres ont bougés pendant la nuit

24510

Nouveau produit

Ce disque rassemble les matériaux collectés par ces musiciens, rediffusés, en interaction avce le jeu instrumental, et propose une suite élaborée à partir de réflexions sur l'espace de diffusion et sur la mémoire des lieux : jeu acoustique / jeu amplifié, musique live / musique diffusée, évocations naturalistes / abstraction. Les arbres ont bougé pendant la nuit oscille entre ces pôles jusqu'à provoquer une irisation de l'écoute ; la dimension acousmatique du travail prend alors tout son sens, en offrant à l'auditeur de s'abandonner dans un espace-temps fantasmé. Le "silence" nocturne de la forêt, le vent dans les champs, le train qui traverse un viaduc deviennent - au même titre que la percussion frottée, que les souffles de la trompette ou les éclats de voix - des objets musicaux qui façonnent un paysage où s'entremêlent lyrisme, sons bruts, onirisme et réalité filtrée.

Plus de détails

8,33 €

En savoir plus

Sébastien Cirotteau : Prise, Diffusion De Sons

Julien Martin : Voix

Sylvain Marty : Percussions

Nicolas Souchal : Trompette

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Musique En Friche - Les arbres ont bougés pendant la nuit

Musique En Friche - Les arbres ont bougés pendant la nuit

Ce disque rassemble les matériaux collectés par ces musiciens, rediffusés, en interaction avce le jeu instrumental, et propose une suite élaborée à partir de réflexions sur l'espace de diffusion et sur la mémoire des lieux : jeu acoustique / jeu amplifié, musique live / musique diffusée, évocations naturalistes / abstraction. Les arbres ont bougé pendant la nuit oscille entre ces pôles jusqu'à provoquer une irisation de l'écoute ; la dimension acousmatique du travail prend alors tout son sens, en offrant à l'auditeur de s'abandonner dans un espace-temps fantasmé. Le "silence" nocturne de la forêt, le vent dans les champs, le train qui traverse un viaduc deviennent - au même titre que la percussion frottée, que les souffles de la trompette ou les éclats de voix - des objets musicaux qui façonnent un paysage où s'entremêlent lyrisme, sons bruts, onirisme et réalité filtrée.