Les ogres de Barback - Amours grises et colères rouges

24247

Nouveau produit

Titre couperet et significatif. Comme la chanson d'ouverture Pas ma haine, inspirée par le livre d'Antoine Leiris, journaliste qui a perdu son épouse lors de la fusillade du Bataclan. 
Fidèles à leurs exigences éthiques et d'esprit, les Ogres maintiennent en éveil des interrogations et des inquiétudes citoyennes en même temps qu'ils raniment musicalement la capacité à vibrer et à se mouvoir. Pas d'injonction moralisante, juste un constat implacable. Un morceau du quatuor, c'est de toute façon plusieurs idées jetées dans une valise, avant la fuite.
C'est un disque joyeusement foisonnant qui joue avec les idiomes de la chanson et les axiomes de la world. C'est un disque plein d'allant, d'élans et de subtilités. C'est un disque qui dégage la force de son honnêteté permanente. C'est un disque qui ne se fout pas du flacon pourvu qu'on ait l'ivresse. C'est surtout un disque qui célèbre des premières fois.

9 Produits

13,00 €

Fiche technique

Artiste(s) Sam (Guitare, Violon, Trompette) | Alice (Violoncelle, Contrebasse) | Mathilde (Piano, Flûte, Clarinette) | Fred (Accordéon chromatique, Voix, Guitare)
Titres 1. Pas ma haine | 2. P'tit cœur | 3. Chanson pour dans 2000 ans | 4. La nombrilïte aiguë | 5. S'il nous plaît | 6. Tous les matins immondes | 7. Il y a ta bouche
Titres (suite) 8. La corde au coup | 9. Pour toi | 10. Si tu restes | 11. La Rochelle | 12. Hé papa | 13. Latrim' | 14. Pas une femme
Type de Support CD
Label Irfan
Date de sortie Mars 2019
Code Barre 3760063731309

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Les ogres de Barback - Amours grises et colères rouges

Les ogres de Barback - Amours grises et colères rouges

Titre couperet et significatif. Comme la chanson d'ouverture Pas ma haine, inspirée par le livre d'Antoine Leiris, journaliste qui a perdu son épouse lors de la fusillade du Bataclan. 
Fidèles à leurs exigences éthiques et d'esprit, les Ogres maintiennent en éveil des interrogations et des inquiétudes citoyennes en même temps qu'ils raniment musicalement la capacité à vibrer et à se mouvoir. Pas d'injonction moralisante, juste un constat implacable. Un morceau du quatuor, c'est de toute façon plusieurs idées jetées dans une valise, avant la fuite.
C'est un disque joyeusement foisonnant qui joue avec les idiomes de la chanson et les axiomes de la world. C'est un disque plein d'allant, d'élans et de subtilités. C'est un disque qui dégage la force de son honnêteté permanente. C'est un disque qui ne se fout pas du flacon pourvu qu'on ait l'ivresse. C'est surtout un disque qui célèbre des premières fois.